Prêt travaux

Vous souhaitez faire des aménagements ou bien de faire une rénovation de votre résidence principale ou bien même de votre résidence secondaire ?

Notre solution de prêt travaux

Afin de les aider à réaliser ces différents projets, les banques et établissements de crédit leur proposent une large gamme de prêts travaux sous forme d’attribution de crédit ou d’attribution de prêts personnels, qui sont alloués en fonction de la situation de chaque emprunteur, de ses besoins et de sa capacité de remboursement.

Cuisine, salle de bain, projet de rénovation, vous souhaitez réaliser des travaux de rénovation ou d’aménagement dans votre appartement ou votre future maison ? Vous souhaitez financer vos travaux ? Vous pouvez trouver en quelques clics faire votre demande votre prêt personnel affecté au projet travaux.


Projets

5.5K+

Prêt validé

95%

Clients heureux

2.5K

solution de prêt travaux

Les types de travaux éligibles


Les crédits pour travaux s’appliquent à tous les types de projets d’agrandissement, d’aménagement, d’entretien, de rénovation ou de décoration, ainsi qu’aux équipements ménagers. Différents types de projets (travaux de base ou de confort) peuvent être réalisés : agrandir la maison, réparer la toiture, creuser une piscine, décorer son intérieur, refaire la cuisine ou la salle de bain, installer des fenêtres de toit, remplacer la toiture. Grenier et murs, transformer le grenier en espace de vie, installer des terrasses en bois, des terrains en terrasse, créer des caves à vin, effectuer des travaux d’entretien (menuiserie, maçonnerie, plomberie, électricité), embellissement du jardin, etc.

Contrairement aux idées reçues, ce type de financement ne finance pas spécifiquement des interventions à grande échelle ou des achats d’équipements. En effet, il permet aussi l’achat de biens d’équipement : cuisinières, lave-vaisselle, climatiseurs convertibles, portes électriques, etc.

Rejoignez + de 4,805
clients satisfaits

qui ont réalisé leur rêve avec Les Courtiers Bordelais

Les différentes aides pour vos travaux


L’Etat a mis en place des prêts d’aide aux travaux à taux réduit ou à taux zéro, qui sont modulés (selon le montant des ressources, le type de logement, etc.). Certains sont destinés aux familles à faible revenu, tandis que d’autres financent des rénovations dynamiques.

Les prêts dédiés à la transition énergétique

Lorsque des travaux visent à réduire la consommation énergétique des maisons ou des appartements, ou à remplacer certains équipements par des dispositifs plus écologiques, certaines banques et établissements de crédit émettront des prêts travaux spéciaux prescrits par l’Etat.

Par exemple, ils financent l’installation de chaudières à basse température ou à condensation, l’installation de panneaux solaires, ou encore le remplacement de fenêtres traditionnelles par du double ou du triple vitrage pour une meilleure isolation thermique.

Le PAS

Les prêts logement sociaux octroyés selon les normes sociales permettent de financer des travaux d’économie d’énergie du logement, d’un coût minimum de 4 000 euros, pour acheter ou construire des logements neufs, voire pour acquérir des biens anciens nécessitant ou non des travaux. Il ne comprend pas les transactions de résidences secondaires ou d’immeubles locatifs.

Le prêt conventionné pour la rénovation énergétique

Comme le prêt PAS, il vise à financer des travaux visant à réduire la consommation d’énergie dans les logements. Les locataires, les propriétaires occupants ou les propriétaires-bailleurs peuvent faire des demandes.

L’éco-PTZ

Le prêt écologique à taux zéro est un prêt à taux zéro accordé aux propriétaires de logements individuels ou collectifs achevés avant 1990. Son but est d’inciter les Français à améliorer le diagnostic de la performance énergétique de la maison.

Rechercher la performance énergétique en signant un contrat avec eco-ptz

Les prêts travaux écologiques sont accordés sans condition de revenus avant le 31 décembre 2018. Il est réservé à la résidence principale de l’emprunteur et à un type de travaux précis qui fait l’objet de la liste officielle.

Le montant ne doit pas excéder 30 000 euros (forfaits de 3 ouvrages ou plus, ou travaux de performance énergétique globale), mais les forfaits plus petits (2 ouvrages-20 000 euros) ou les groupes non sanitaires (10 000 euros) seront inférieurs.

A compter du 1er juillet 2016, les familles bénéficiant du PTZ écologique d’un montant inférieur à 30 000 euros peuvent solliciter une deuxième fois dans les 3 ans suivant l’obtention du financement initial, la somme des deux fois restantes. Le plafond est de 30 000 euros.

Le délai de trois ans à compter de la réception du prêt est utilisé pour terminer les travaux. L’Eco-PTZ peut généralement être remboursé dans un délai de 3 à 10 ans, mais pour un forfait de 3 emplois ou plus, le remboursement peut être remboursé jusqu’à 15 ans.

Il peut être combiné à d’autres types de financements et mécanismes d’aides : PTZ+, Crédit d’Impôt Conditionnel Transition Energétique (CITE), aides ANAH, certificats d’économie d’énergie, subventions des collectivités locales.

Le crédit d’impôt développement durable

Cet incitatif fiscal permet de déduire certains travaux d’amélioration de la performance énergétique de l’assiette de calcul de l’impôt sur le revenu, réduisant ainsi le coût du crédit travaux.

Les autres types de prêts aidés

Le PTZ+

Les prêts travaux à taux zéro ont favorisé les opportunités pour les Français d’accéder à la propriété. Il finance l’acquisition de logements neufs, de logements sociaux existants, de murs commerciaux (neufs ou anciens) transformés en logements, et de biens anciens nécessitant des travaux et, le cas échéant, finance les travaux nécessaires.

Le prêt pass-travaux

Le prêt est alloué par un organisme d’habitat à 1% pour la décoration, l’agrandissement ou la rénovation de la résidence principale.

Le prêt amélioration de l’habitat

Les familles bénéficiaires de l’aide familiale peuvent demander des prêts allant de 1 000 à 7 500 euros et les rembourser dans un délai de 12 à 78 mois.

Le plan épargne logement

Les titulaires d’un plan d’épargne logement (PEL) peuvent l’utiliser pour financer des travaux, à condition que le bien soit utilisé comme résidence principale du souscripteur. L’émission de prêts est également conditionnée à une durée d’épargne d’au moins 4 ans.

L’aide de l’ANAH

Pour les ménages les plus ordinaires, les prêts de l’Agence nationale de l’habitat finançaient des travaux en résidence principale de plus de 15 ans pour un coût supérieur à 1 500 euros (il n’y a pas de minimum requis pour les ménages classés « très ordinaires »).

Le bénéficiaire s’engage à occuper le bien pendant au moins 6 ans. Les travaux éligibles doivent être liés à l’amélioration énergétique, à l’assainissement ou à la sécurité du logement, ou à l’adaptation aux personnes handicapées.