Le prêt hypothécaire

Financer un projet ce n’est pas toujours facile. Le moyen le plus simple pour faire financer votre projet est d’avoir recours à un prêt bancaire. Certaines banques vous demanderont une garantie et c’est à ce moment là qu’intervient le prêt hypothécaire.

1. Qu’est-ce qu’un prêt hypothécaire ?

Le prêt hypothécaire par définition est un prêt réalisé auprès d’un établissement bancaire. Il est possible qu’il soit établi pour l’acquisition d’un bien neuf en tant que résidence principale, secondaire ou bien locative. Les biens doivent dépendre essentiellement de l’emprunteur, ou bien dépendre d’une société civile immobilière (SCI).

Lors de votre demande de prêt hypothécaire, il se peut que la banque demande une certaine garantie afin de s’assurer du remboursement de celui-ci en temps et en heure. Il s’agit donc d’une garantie immobilière que vous mettez à disposition afin de bénéficier du montant dont vous avez besoin.

explication prêt hypothécaire

Vous pouvez toujours obtenir un crédit hypothécaire, que ce soit votre premier investissement ou non. Par exemple, si vous avez l’intention de faire financer un investissement immobilier et qu’il s’agit là de votre premier investissement immobilier, alors c’est ce même bien que vous devrez hypothéquer.

2. Dans quel cas hypothéquer ?

  • Système beaucoup pratiqué, l’hypothèque est une solution afin de garantir que vous pourrez rembourser votre crédits mais il est cependant à garder pour certaines circonstances,
  • Lorsqu’il s’agit d’un investissement immobilier,
  • Dans le cas où vous avez déjà eu recours à d’autres formes de garanties.

3.Le montant et la durée

Ce type de crédit est mis en place lorsque le bénéficiaire rencontre des difficultés financières. Voici ce qui entre en compte dans le calcul de l’hypothèque d’un bien :

  • Les indemnités du notaire : le notaire s’occupe de la rédaction des actes authentiques relatifs à l’acquisition du bien, à la vente, mais aussi à l’hypothèque. Les frais de notaire entre dans le montant total de l’achat du bien.
  • La contribution de sécurité immobilière : cette redevance due à l’Etat est compté lors de l’approbation de l’hypothèque. Cette contribution représente 0,10 % du montant emprunté. Elle est généralement majorée de 20% par les établissements bancaires.
  • La taxe de publicité foncière, qui s’élève à 0,71 % du montant total du prêt emprunté
  • La TVA, 20 %

Le coût d’un emprunt est fixé par l’expertise de la valeur des biens immobiliers. Il est compris entre 50 et 70% de la valeur du bien.

La durée totale du prêt peut être comprise entre 12 et 20 ans selon les établissements bancaires. La durée va être établie après analyse des revenus de l’emprunteur.

4. Puis-je en bénéficier ?

Il est ouvert à la plupart des personnes :

  • Salarié,
  • Gérant de société,
  • Commerçant ou artisan,
  • Retraité.

5. Les spécificités

Si le cas se présente où l’acquéreur n’est pas le seul propriétaire du bien, il faudra alors que l’ensemble des propriétaires en nue-propriété ou en usufruit se portent cautions hypothécaires.

Lorsque l’emprunt est en SCI (Société Civile Immobilière), l’ensemble des associés devront être cautions solidaires du prêt.

courtier en prêt hypothécaire