Le prêt épargne logement

Avec le prêt épargne logement, bénéficiez d’une aide financière supplémentaire.  C’est avant tout un moyen d’économiser puis ensuite de profiter d’un prêt à taux intéressant. Selon les multiples aides au prêt immobilier présentées, le prêt épargne logement est l’une des plus populaire. De plus il a été conçu pour être accessible à tous, à condition d’avoir un compte épargne (CEL) ou bien un plan épargne logement (PEL).

1. Qu’est-ce que le prêt épargne logement ?

Le plan épargne logement est une épargne immobilisé pouvant être utilisée de maintes façons lorsque son terme est atteint (4 ans). Il peut alors soit être clôturé, prolongé soit permettre d’obtenir un prêt immobilier à un taux privilégié. L’obtention du prêt permet à son souscripteur de bénéficier d’une prime versée par l’État. Après 4 ans vous pouvez clôturer votre PEL. Vous retrouvez alors les fonds que vous aviez placé ainsi que les intérêts produits. De plus Vous maintenez pendant un an le droit au prêt. Les prélèvements sociaux sur les intérêts produits par un PEL sont dus dès la 1re année.

Ce prêt peut vous permettre, par exemple, de financer :

  • l’achat et la construction d’un logement, neuf ou ancien. Destiné à être votre logement principal ;
  • le financement de travaux ou amélioration de l’habitation destinée à être le logement principal ;
  • l’acquisition d’un parking ou d’une place de stationnement ;
  • le financement d’un terrain pour y construire ;
  • le financement de parts de SCPI ;
  • l’acquisition de parts en multipropriété ou d’une résidence tourisme ;
  • le financement d’un local à usage professionnel ou commercial.

Ce système permet de faciliter l’accès de l’épargne au particulier en leur proposant des prêts immobiliers via le plan epargne logement (PEL) ou le compte épargne logement.

Le plan épargne logement

Le plan épargne logement se composent de deux caractéristiques.

Tout d’abord, il est composé d’une phase d’épargne. Votre plan épargne logement sera constitué par des versements réguliers. L’épargne établie est acquitté d’un taux fixe auquel on va rajouter une prime d’Etat.

Puis, une phase de prêt où à la fin de la phase d’épargne, vous avez la possibilité de mettre en place un emprunt selon certaines clauses définies au moment de la création de la phase d’épargne. Le total de l’emprunt est équilibré en fonction de votre effort d’épargne. Il est établie par le montant des intérêts touchés au moment de l’épargne.

Avantages et inconvénients

Au niveau du plan épargne logement :

  • les prêts présentés ont le plus souvent des taux avantageux et des frais de dossier totalement gratuits ;
  • les intérêts encaissés sont défiscalisés ;
  • le taux d’intérêt de la plan épargne logement est de 1 %.

Mais aussi, le PEL peut avoir ses limites :

  • le total de l’emprunt advient de ses intérêts « obtenu » lors de la phase d’épargne. Plus les intérêts obtenus sont élevés, plus l’emprunt est important ;
  • le capital est arrêté lors de toute la période d’épargne. Si vous arrêtez votre plan épargne logement avant la fin de celle-ci, vous n’obtiendrez aucun droit sur la prime et sur le prêt.

Le compte épargne logement

Le compte épargne logement se composent de deux caractéristiques.

Tout d’abord, il est composé d’une phase d’épargne. Votre compte épargne logement est approvisionner par des versements réguliers. L’épargne est rémunérée par un taux défini et rattaché par une prime d’Etat.

Puis, une phase de prêt où à la fin de la phase d’épargne, vous avez la possibilité de mettre en place un emprunt selon certaines clauses définies au moment de la création de la phase d’épargne. Le total de l’emprunt est équilibré en fonction de votre effort d’épargne. Il est établie par le montant des intérêts touchés au moment de l’épargne.

Avantages et inconvénients

Au niveau du compte épargne logement :

  • les prêts présentés ont le plus souvent des taux de crédit avantageux et des frais de dossier totalement gratuits ;
  • les intérêts encaissés sont défiscalisés ;

Mais aussi, le PEL peut avoir ses limites :

  • le total de l’emprunt advient de ses intérêts « obtenu » lors de la phase d’épargne. Plus les intérêts obtenus sont élevés, plus l’emprunt est important ;
  • le capital est arrêté lors de toute la période d’épargne. Si vous arrêtez votre plan épargne logement avant la fin de celle-ci, vous n’obtiendrez aucun droit sur la prime et sur le prêt.

2. Où faire la demande ?

En principe, vous devez faire la demande auprès de la banque où vous avez votre PEL. Néanmoins vous pouvez opter pour un autre établissement si vous remplissez les conditions pour l’obtenir.

La banque qui vous propose un prêt peut exiger des garanties, notamment :

  • Un cautionnement bancaire
  • Une hypothèque du bien

À savoir que la banque qui vous accorde un prêt ne peux pas vous imposer de domicilier vos revenus chez elle.

3. Montant et durée

Le montant du prêt varie en fonction des intérêts que vous avez acquis avant les prélèvements sociaux, lors de la phase d’épargne du PEL.

Le montant maximum du prêt est de 92 000 € et peut aller de 2 à 15 ans.

Le taux d’intérêt dépend de la période où à été souscrit le PEL.

4. Versements

Pour mettre en place un PEL, il faut :

  • Déposer un montant minimum de 225 €
  • Faire un virement minimum mensuel de 45€

Ensuite :

  • Le plafonds de dépôt est établi à 61 200 €
  • Un PEL a une période de validité de 15 ans
  • Pour les 12 premières années, le revenu est exonéré d’impôt (avant 2018)

5. Les avantages

Le prêt épargne présente de nombreux avantages :

  • Il est présenté par la plupart des banques.
  • Il est cumulable avec tout autre prêt
  • Les frais de dossiers sont nuls
  • Les frais de garantie très bas
  • Aucune pénalité en situation de remboursement anticipé

À noter : Si vous possédez un PEL ou bien un CEL et que vous y avez placé une somme d’argent, vous obtiendrez alors un montant faible sur votre prêt. Dès lors que le taux de l’emprunt épargne logement est égal aux taux présents sur le marché.