Jamais semble-t-il, les étudiants du monde entier n’ont été aussi impatients de rejoindre leurs universités ! Frustrés par de longs mois de cours à distance, ils n’aspirent qu’à fouler de nouveau le sol des amphis et à retrouver la vie animée des campus. Le moment est donc idéal pour faire un focus sur les villes françaises les plus attractives.

Pour nous y aider, nous nous sommes appuyés sur les enquêtes réalisées par le supplément l’Etudiant du Figaro, et par celles du magazine l’Etudiant, qui publie chaque année son palmarès. Le cru 2021-2022, n’est pas encore sorti, mais d’après quelques fuites, les données de la précédente enquête sont stables, à l’exception d’une ville qui pourrait faire une entrée triomphale dans le classement… On vous dit tout ce que l’on sait sur le sujet !

Le choix du logement est une étape primordiale pour réussir un investissement locatif

Des critères d’appréciation qui évoluent

Serait- ce un signe des temps… ? Les critères retenus par l’Etudiant, qui publie chaque année son classement des villes étudiantes françaises « où il fait bon vivre » évoluent.  Les 44 unités urbaines de plus de 8.000 étudiants qui sont passées au crible doivent en effet se montrer performantes sur des critères classiques tels que le cadre de vie, l’offre de formations, le rapport qualité/prix des logements étudiant, le prestige des universités, les perspectives d’emploi, etc. Pour autant, si ces critères conservent toute leur importance, il est aussi dorénavant demandé aux villes candidates de relever de nouveaux défis, basés sur des préoccupations sociétales devenues prégnantes dans le monde étudiant… C’est ainsi que l’étude intègre dorénavant des données portant sur qualité de l’air, la présence des transports de nuit ou encore la part d’étudiants internationaux.

Toulouse aime les étudiants et ils le lui rendent bien !

Une fois de plus, la ville rose monte sur la première marche du podium. Ce que les étudiants plébiscitent ? Un « cadre de vie idéal » et « une vie étudiante agréable ». La ville a en effet à cœur de chouchouter ses étudiants ! De nombreux événements leur sont ainsi destinés, dont la fameuse  » semaine de l’étudiant » organisée chaque année en septembre par l’Université Fédérale de Toulouse. Au programme de cette opération séduction : visites de musées, soirées étudiantes ou encore pièces de théâtre… En dehors de ce côté paillettes, Toulouse affiche, il faut le dire, une offre de formation variée et qualitative, avec, par exemple l’école de commerce Toulouse Business School, Sciences Po Toulouse ou encore l’Ecole de journalisme de Toulouse (EJT). Et que dire de ses secteurs économiques à fort taux de recrutement de jeunes diplômés, tel que ; bien sûr l’aéronautique. Enfin, et cela ne gâche rien, la ville peut se targuer d’un taux d’ensoleillement de 83,7 jours par an… Contre 51 à Paris ! Ne dit-on pas que la misère est moins dure au soleil ?! D’autant que ; cerise sur le gâteau ; louer un studio à Toulouse s’avérera beaucoup plus économique qu’à la capitale, avec un prix au m2 de 19,60 € contre 40,50€/m2 à Paris !

Un classement qui se maintient, mais une arrivée surprise…

D’après le palmarès dressé par le magazine l’Etudiant, la ville de Toulouse serait, comme d’habitude, suivie dans le classement par Lyon et Rennes, puis, Montpellier, Nantes et Grenoble qui se tiennent dans un mouchoir de poche. Le palmarès dévoile tout de même une nouveauté : la présence de la ville de Chambéry qui viendrait talonner le top 10 (après Bordeaux, Strasbourg, Paris et Aix-Marseille). Cette arrivée surprise serait due aux nouveaux indicateurs pris en compte, au nombre desquels, la qualité de l’air… Et oui, les étudiants aspirent aussi à respirer mieux !