En dépit de certains préjugés dont elle souffre parfois, l’impression 3D n’a rien d’un gadget ! Dans l’univers de la construction, cette technologie a d’ores et déjà fait ses preuves, et ses vertus sont multiples… La 3 D facilite en effet la gestion des processus, depuis les toutes premières étapes du projet jusqu’à son achèvement. Elle est également une source de gains de temps, tout autant que de gains financiers. Elle contribue enfin à réduire l’emprunte environnementale des métiers de la construction. Voyons tout cela dans le détail…

Le choix du logement est une étape primordiale pour réussir un investissement locatif

Production : des gains de temps considérables

La 3D réduit considérablement les temps de production dans l’industrie de la construction. Tout d’abord parce que les machines sont elles-mêmes ultra rapides. Ensuite, parce que les gains de temps sont dus à une automatisation complète du processus, ce qui élimine les éventuelles erreurs humaines. Résultat : une maison imprimée en 3D, d’un volume de 55 à 75 mètres carrés peut voir le jour en seulement 24 heures … Si tôt imprimée, si tôt habitée !

Coûts : une rentabilité hors pair

Les couts sont inévitablement réduits, dès lors que la fabrication additive nécessite à la fois moins de matériaux (seule la quantité exacte de matériaux nécessaires est produite) et moins de main d’œuvre. La vitesse de réalisation influe évidemment aussi sur les couts … C’est bien connu, le temps, c’est de l’argent !

Personnalisation : des construction complètement sur mesure !

La fabrication additive offre de nouvelles libertés de conception, permettant de produire sur mesure, des formes et des volumes répondant à des cahiers des charges précis… Il suffit de configurer l’imprimante 3 D pour satisfaire les envies du futur propriétaire. Il imagine la maison de ses rêves, l’imprimante la lui produit !

Matériaux : une réduction considérable des déchets

La production des bâtiments, couche par couche, et avec des structures en treillis à l’intérieur, non seulement permet une réduction considérable de la matière première, mais en plus, fonctionne avec des matériaux recyclés. Ces facteurs favorisent un impact environnemental bien moindre qu’avec les méthodes de fabrication traditionnelles. Par ailleurs, la technologie de l’impression 3D mise au service de la construction ne cesse d’évoluer et d’innover. Ainsi, par exemple, la société italienne WASP a conçu l’une des plus grandes imprimantes 3D au monde. Grâce à cette imprimante, elle est capable de produire des maisons à partir de matériaux locaux, et en se passant totalement d’électricité. Sa production s’appuie en effet intégralement sur des sources d’énergie verte : hydraulique, éolienne ou solaire.