• Quand l’assouplissement des conditions de crédit immobilier va-t-il entrer en vigueur ?

  • Quel public ce changement dans les règles de prêt immobilier concerne-t-il ?
  • Nouvelles règles d’emprunt : quelles obligations pour les banques ?
  • Modification des règles d’emprunt : quel impact sur le marché de l’immobilier ?

Après une année 2020 assez difficile pour les personnes souhaitant contracter un prêt immobilier, le Haut conseil de stabilité financière présidé par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, a décidé d’assouplir les conditions d’accès au crédit immobilier.

Mesure phare ? Le passage du taux d’endettement maximal de 33 à 35% et une durée d’emprunt portée à 27 ans au lieu de 25 ans dans le neuf, la construction de maison et la rénovation. Enfin les banques pourront déroger à ces règles pour accepter davantage de demandes dans 20% des dossiers de prêt contre 15% actuellement.

Le choix du logement est une étape primordiale pour réussir un investissement locatif

Quand l’assouplissement des conditions de crédit immobilier va-t-il entrer en vigueur ?

Les modifications dans les règles d’octroi des crédits immobiliers devraient entrer en vigueur début 2021 sans qu’une date précise n’ait été annoncée.

Quel public ce changement dans les règles de prêt immobilier concerne-t-il ?

Cet assouplissement concerne tous les publics souhaitant emprunter pour un projet immobilier. Mais il va davantage favoriser certains profils :

  • Les emprunteurs aux revenus modestes dont le revenu mensuel est égal ou inférieur à 3 000 euros.
  • Les primo-accédants et notamment les moins de 30 ans pour lesquels la nouvelle durée de crédit ne sera pas un frein.
  • Les futurs propriétaires achetant un bien en VEFA (vente en l’état de futur achèvement).

Les emprunteurs ayant des revenus confortables pourront aussi accéder à des biens plus chers, puisque le taux d’endettement maximal augmente. Le tableau ci-dessous vous indique la somme pouvant être empruntée sur 27 ans en fonction des revenus avant et après la réforme.

Revenus mensuels Somme maximale empruntable avec un taux d’endettement de 33% Somme maximale empruntable avec un taux d’endettement de 35%
4 000 euros 437 400 euros 453 600 euros
5 000 euros 534 600 euros 567 000 euros
6 000 euros 648 000 euros 680 400 euros
7 000 euros 761 400 euros 793 800 euros

Sachant que, pour les gros revenus, les banques iront sans doute au-delà des 35% de taux d’endettement, le reste à vivre étant conséquent. Ainsi pour un couple gagnant 7 000 euros par mois, la mensualité sera de 2 450 euros pour emprunter 793 800 euros. Et le reste à vivre de 4 550 euros ce qui va être jugé largement suffisant aux yeux des banques, d’autant plus si aucun autre emprunt n’est en cours.

Nouvelles règles d’emprunt : quelles obligations pour les banques ?

D’ici la fin du premier semestre 2020, les nouvelles règles de prêts immobiliers devraient s’appliquer à toutes les banques et organismes de crédit. Les entités qui ne s’y conformeraient pas devraient être sanctionnées financièrement, sans que l’on connaisse encore les modalités de ces sanctions.

Modification des règles d’emprunt : quel impact sur le marché de l’immobilier ?

Depuis mars 2020, le marché de l’immobilier en France a connu une baisse, malgré une reprise intéressante à l’automne. Ces nouvelles règles vont sans doute changer la donne, notamment dans les grandes villes et pour l’achat de biens onéreux comme les maisons ou les grands appartements de standing.
Elles vont aussi sans doute permettre une augmentation de l’investissement locatif dans des zones dynamiques : villes universitaires et villes moyennes en développement.

Le tableau ci-dessous vous donne le revenu mensuel maximal dont il faut disposer (avec un taux d’endettement de 33% et un taux d’endettement de 35%) pour un prêt d’une durée de 27 ans pour acheter une maison et un appartement dans les plus grandes villes de France (le revenu calculé se base sur le prix moyen au m2 issu du site meilleursagents.com en décembre 2020).

Ville Revenu nécessaire avec un taux d’endettement de 33% pour un appartement de 80 m2 Revenu nécessaire avec un taux d’endettement de 35% pour un appartement de 80 m2 Revenu nécessaire avec un taux d’endettement de 33% pour une maison de 120 m2 Revenu nécessaire avec un taux d’endettement de 35% pour une maison de 120 m2
Paris 7 838 euros 7 390 euros 12 602 euros 11 882 euros
Marseille 2 211 euros 2 085 euros 4 241 euros 3 998 euros
Lyon 3 712 euros 3 500 euros 6 150 euros 5 798 euros
Toulouse 2 518 euros 2 374 euros 3 864 euros 3 643 euros
Nice 3 269 euros 3 111 euros 5 396 euros 5 087 euros
Nantes 2 612 euros 2 462 euros 4 648 euros 4 383 euros
Strasbourg 2 352 euros 2 217 euros 3 279 euros 3 092 euros
Montpellier 2 230 euros 2 110 euros 3 867 euros 3 646 euros
Bordeaux 3 322 euros 3 132 euros 5 827 euros 5 494 euros
Lille 2 412 euros 2 274 euros 3 011 euros 2 839 euros

Des ménages ayant des revenus mensuels inférieurs à 3 000 euros devraient donc pouvoir accéder plus facilement à l’achat d’appartements dans des villes comme Montpellier, Strasbourg, Lille, Nantes, Toulouse ou Marseille. Pour des villes comme Lyon, Nice ou Bordeaux, il faudra acheter des biens plus petits : 60-65 m2 environ à Lyon, 70 m2 à Nice et 65 m2 à Bordeaux.