Le choix du logement est une étape primordiale pour réussir un investissement locatif. Il est recommandé de bien définir vos objectifs financiers afin de déterminer le type de bien et la surface idéale. Découvrez les conseils suivants pour être certain de faire le bon choix.

Le choix du logement est une étape primordiale pour réussir un investissement locatif

Comment choisir le bien immobilier idéal pour un investissement locatif ?

Est-ce que vous avez besoin d’un logement qui sera indéfiniment en location pour assurer vos vieux jours ou envisagez-vous d’investir les lieux un jour ? La revente constitue également une option intéressante pour bénéficier d’une plus-value satisfaisante.

Choisissez la ville et le quartier en fonction du profil des locataires que vous souhaitez cibler. Par exemple, si vous achetez un studio, il doit être situé dans un quartier plébiscité par les étudiants et les jeunes actifs. Si vous préférez un logement plus spacieux pouvant accueillir une famille, privilégiez les quartiers calmes situés à proximité des commodités (écoles, commerces, pharmacie, etc.).

Définissez la taille du bien immobilier pour votre investissement locatif

Que vous choisissiez un studio, un T3 ou encore une maison, chacune de ces options présente des avantages et des inconvénients. Si les petites surfaces affichent un taux de rentabilité élevé, les locataires ne restent pas longtemps (étudiants, jeunes actifs, etc.). En revanche, les logements plus spacieux vous offrent une meilleure stabilité. Les familles qui vivent dans ce type de bien ne déménagent pas souvent, mais le retour en investissement est plus lent.

Le choix de la taille du logement dépend également de la rentabilité sur le marché local de la zone que vous avez choisie. En effet, vous pouvez vous offrir deux studios au lieu d’une maison afin de mixer le taux de rentabilité des petites surfaces et la stabilité avec deux locataires.

Un bien neuf ou un logement ancien : que choisir ?

Le bien immobilier ancien coûte moins cher à l’achat, il peut vous permettre de réaliser des bénéfices intéressants si le coût des travaux de rénovation n’est pas exorbitant. Cependant, il faut minutieusement étudier les diagnostics divers et faire appel aux services d’un expert qui peut vérifier la fiabilité des fondations et des différentes structures.

En optant pour un logement neuf, vous êtes couvert par la garantie du constructeur et comme toutes les installations sont aux normes, vos locataires qui profitent d’un confort optimal seront ravis de s’y installer.

L’acquisition d’un bien neuf ou ancien dépend également des dispositifs de défiscalisation qui vous intéressent : loi Pinel, loi Censi-Bouvard ou encore loi Denormandie. Analysez minutieusement les conditions qu’il faut remplir avant de faire votre choix.

Investissement locatif : faut-il proposer un bien vide ou un logement meublé ?

Avant de vous décider, il est recommandé de bien vous pencher sur la réglementation fiscale applicable. Si vous recherchez un locataire qui reste sur le long terme, privilégiez la location vide en établissant un bail locatif de trois ans renouvelable. En effet, avec un logement meublé, vous devez signer un bail sur un an renouvelable ou même neuf mois pour les étudiants.

Quelle que soit le type de bien qui vous intéresse, il est toujours judicieux de bien étudier la rentabilité de votre investissement en tenant compte de divers paramètres : demande locative, taux de rendement, le dynamisme du marché locatif, etc.