Acheter comptant un appartement ou une maison est possible, surtout pour quelqu’un qui vient de vendre un autre bien immobilier. Toutefois, pour une plus grande partie d’acheteurs, le recours à un crédit immobilier est un passage obligé. Des démarches sont à faire et l’emprunteur doit se préparer en vue des négociations afin de décrocher le meilleur prêt habitat.

1. Présenter une situation stable

Il faut d’abord que l’emprunteur présente le profil d’un client attractif. Ainsi, sa situation professionnelle est primordiale. A cet effet, la banque va considérer en premier lieu son statut, son ancienneté, son âge et sa capacité d’évolution. Il faut également que le client soit financièrement stable. C’est un critère de taille pour le dossier. Pour un client qui travaille à son propre compte, il doit prouver que son activité est stable et qu’il sait gérer ses finances. Une stabilité professionnelle est un atout capital. C’est une garantie de la capacité de l’emprunteur de rembourser le prêt dans son intégralité. En même temps, elle permet d’obtenir un taux meilleur pour l’emprunt, surtout pour les fonctionnaires et les travailleurs en CDI. Dans le même ordre d’idées, la stabilité sociale au sein d’une même entreprise est également un avantage à faire valoir.

2. Avoir un apport conséquent

Une astuce qui a de la valeur aux yeux des banques est l’existence d’un apport personnel pour le prêt. Plus l’apport est important, plus les chances d’obtenir le prêt immobilier augmentent. L’idéal serait de détenir une épargne personnelle conséquente pour négocier plus fortement. Face à la banque, un tel emprunteur aura plus de crédibilité. En effet, pour elle, cela renvoie l’image d’une personne qui épargne régulièrement et donc qui vit en dessous de ses moyens.

3. Choisir le bon moment

Afin de pouvoir faire une économie sur les taux d’intérêt, il faut choisir le moment opportun. Les taux peuvent varier d’un mois à un autre alors il faut faire l’offre au bon moment. Pour s’y retrouver, la mise à disposition du TAEG permet aisément de se renseigner sur les politiques d’emprunt des divers établissements de crédit. Un outil simple et gratuit à utiliser est le comparateur en ligne, il permet de connaitre les taux actuellement proposés par les banques nationales et de voir l’évolution.

4. Faire appel à un courtier en crédit immobilier

Pour gagner du temps et augmenter ses chances d’obtenir un prêt, il est conseillé de faire appel à un courtier. C’est un professionnel qui est au courant de l’évolution du marché et possède des relations particulières avec des conseillers de chaque banque. De plus, il a l’expérience et les arguments nécessaires pour négocier avec les banques les meilleures offres. Enfin, ce spécialiste a une mission de conseil qui permet d’éviter certains pièges relatifs aux prêts immobiliers.

5. Faire jouer la concurrence

Comme il a été énoncé ci-haut, les banques appliquent différents taux pour le prêt immobilier. La meilleure offre ne s’obtient pas en faisant une simple demande mais en négociant le taux. Pour cela, il faut mettre en concurrence plusieurs établissements bancaires. Le courtier immobilier le fait mais un particulier peut également le faire. Pour cela il doit posséder des simulations intéressantes de banques et retourner les voir afin qu’elles formulent une nouvelle offre plus attractive.