C’est votre premier achat ? Pas de panique ! Voici 10 questions à vous poser avant de vous lancer dans l’achat d’un bien immobilier. Voyez cela comme un guide qui vous permette de vous poser les bonnes questions.

Numéro 1 : Pourquoi acheter ?

C’est à dire que vous pouvez aussi louer. Est ce qu’un achat est financièrement plus intéressant qu’une location ? Et bien comparez tout simplement. Beaucoup de site vous permettent de faire cette étude. À noter tout de même que pour qu’un achat soit plus rentable que la location, il est nécessaire de conserver suffisamment longtemps votre logement.

Numéro 2 : Ma situation géographique est-elle durable ?

Acheter un logement pour le quitter trois ans plus tard est bien dommage. Il faut compter généralement sept ans pour qu’un achat soit réellement intéressant en rapport à une location. Or aujourd’hui avec le monde du travail qui demande de plus en plus de mobilité et les fourmis dans les jambes de certains il faut être sûr de son choix. En règle générale il ne faut jamais acheter pour moins de 6 ans. Assurez-vous d’être certains de conserver suffisamment longtemps votre logement avant de sauter le pas.

Numéro 3 : Ai-je le budget suffisant afin d’acheter le type de bien dont j’ai envie/ besoin ?

Une étape primordiale dans tout ce processus de réflexion. La définition de ses besoins et le budget que l’on peut y consacrer. Vous pourrez utiliser des simulations de capacité d’emprunt directement en ligne.  À noter qu’avoir un peu d’apport personnel grâce à son épargne est avantageux et permet ainsi de régler son logement avec un moins gros crédit immobilier.

Numéro 4 : Quel type de bien acheter ?

Vous l’aurez compris, acquérir un logement est un investissement pour plusieurs années. Posez-vous les bonnes questions. Des enfants ? Des enfants qui vont bientôt quitter le foyer ? Plutôt dans le neuf ou l’ancien ? Sachant qu’un achat dans l’ancien peut demander quelques travaux et dans le neuf il faut pouvoir accepter les inconvénients d’un achat en VEFA.  Quels éléments, superficies et qualités sont essentiels pour vous ? Plus votre recherche sera préparé et définit, moins vous perdrez de temps.

Numéro 5 : Quel est le prix moyen du m2 ?

Quel est le prix moyen du m2 pour le type d’appartement ou maison de vous souhaitez ?

Le fait de faire cette première étude de marché vous permettra d’avoir une première idée plus concrète du prix attendu. En ayant le prix de vente réel d’un bien similaire, vous aurez une meilleure idée des prix dans vos secteurs. En effet, les prix sont généralement bien différent que ceux affichés dans les annonces.

Numéro 6 : Où trouver ?

Grâce à internet, merci l’évolution, des tas et des tas de sites d’annonce immobilières, qu’elles soient gratuites ou payantes, sont disponibles. Cependant, ne négligez surtout pas le bouche à oreille ainsi que les petites annonces locales. Vous pourrez bien trouver la perle rare.

Si vous passez par une agence immobilière n’oubliez pas que vous devrez payer des frais d’agence. Et dans le cas où la transaction à lieu entre particuliers, ce sera à ce moment là, le notaire qui officialisera l’acte d’achat.

Numéro 7 : Qu’elle est la marge de négociation ?

Vous pouvez essayer, en comparant le bien que vous avez repéré avec ce qui se fait sur le marché, déterminer la marge de négociation sur votre achat. Aujourd’hui, de nombreux biens sont encore largement sur évalués. C’est pourquoi il est courant d’obtenir 10%, voir bien plus de rabais sur le bien souhaité.

N’hésitez pas à faire appel à nos courtiers spécialisés qui pourront vous débaucher le meilleure taux.

Numéro 8 : Et niveau financement ?

Afin d’augmenter vos chances d’obtenir un prêt et de trouver un bon taux d’intérêt, pensez à déterminer l’apport que vous allez pouvoir fournir. À noter que les banques prêtent de moins en moins sans un apport personnel minimum.

Par rapport a vos revenu il est conseillé de ne pas dépasser 33% d’endettement. Pour ce qui est des aides financières, de nombreuses possibilités existe. Renseignez vous sur les aides auxquelles vous pouvez bénéficier comme, par exemple, le prêt à taux zéro.

Numéro 9 : Une assurance obligatoire ?

Il est bon de savoir que l’assurance décès invalidité du prêt immobilier est obligatoire. Sans oublier bien évidemment l’assurance habitation par la suite. 

Numéro 10 : Et les frais de notaire ?

Dans l’ancien les frais de notaire coûtent environ 7.5 % du prix d’achat. Pour un logement neuf ils sont beaucoup plus faibles. Comptez-plutôt de l’ordre de 2 à 3 % du prix d’achat. Il faudra donc prévoir ces frais supplémentaires dans votre budget. Encore une fois, de nombreuse calculatrice en ligne permette d’évaluer ces frais notaires.