Parce qu’on ne va pas s’arrêter au niveau local même, voyons loin, partons loin. Voici le top 10 des pays où investir dans l’immobilier.

Numéro 10 : Allemagne

Et oui, vous vous doutez bien que je n’allais pas commencer par le 1, ça aurait été trop facile.

Il est à noter qu’en terme de location, la rentabilité en Allemagne est plus attrayante que dans l’Hexagone. Beaucoup d’Allemands sont locataires. On en compte près de 85%, dû aux nombreuses demandes. L’un des facteurs plutôt intéressant à également prendre en compte est le taux d’imposition, étant plus accessible. Peu importe le montant des revenus locatifs, le taux varie entre 14 et 42 %. Pour les prix, il faut savoir, qu’en Allemagne, l’immobilier est sous-évalué. Le mètre carré coûte à partir de 1 000 €. Dans la belle capitale de l’Allemagne, à Berlin, il est possible d’acquérir un bien immobilier à 3 500 € par mètre carré. Retenez-donc que l’investissement immobilier y est rentable.

Numéro 9 : Thaïlande.

Rien qu’à la vu de ce nom vous imaginez surement déjà les plages au sable fin et l’eau turquoise. On comprend pourquoi un bon nombre de Français décident de s’y installer afin de jouir d’une belle retraite dorée. Et laissez-moi vous dire que tout ceci n’a rien d’un hasard. En effet, c’est l’un des pays au monde où la construction immobilière est très abordable. Dû au coût des matières premières ainsi que de la main-d’oeuvre très accessible. Mais sachez qu’un investissement peut être amorti plutôt facilement, car le rendement locatif avoisine les 10 % par an. Il est bon de savoir qu’il est indispensable de se marier avec un/une thaïlandais/e dans certaines parties du pays, afin de pouvoir investir dans l’immobilier.

Numéro 8 : Brésil.

Ces derniers temps, on recense plus de 40 millions de touristes au Brésil. Le secteur touristique est en plein essor. À cause de la hausse de la demande de location de maisons de vacances et de résidences luxueuse, l’immobilier est devenu un secteur prometteur. Le Brésil attire les nouveaux investisseurs en facilitant les procédures d’acquisition de biens immobiliers. Le gouvernement offre la possibilité aux non résidents d’acheter des terrains, des appartements ou des maisons individuelles sur tout le territoire (sauf en milieu rural et à proximité des frontières). L’Etat octroie également une exonération fiscale et une taxe d’achat de 0 % pour tous les non- résidents propriétaires de biens immobiliers.

Numéro 7 : Espagne.

Saviez vous que l’Espagne est l’un des pays Européens les plus visités ? Chaque année il accueille des milliers de touriste venant du monde entier. La location saisonnière y est un business très avantageux avec l’augmentation de la demande de lieux d’hébergement. À Barcelone ou Madrid, dans les villes touristiques, quel que soit l’emplacement des appartements à louer, ils peuvent afficher complet tout au long de la saison estivale. L’investissement locatif y est donc d’une grande opportunité afin de fructifier les chiffres d’affaire. Pour le grand bonheur des investisseurs, l’acquisition d’un bien immobilier est accessible. Avec la chute de prix, allant jusqu’à 30 % sur tout le territoire national, c’est le moment favorable afin d’aboutir à une transaction.

Numéro 6 : L’île Maurice.

Destination de vacances très prisée pour son excellent taux d’ensoleillant, ses terres montagneuses, ses lagons, ses récifs paradisiaque, bref,  l’île Maurice, par son tourisme de luxe très développé, encourage les investisseurs à se tourner vers le secteur de l’immobilier. Ce qui séduit les investisseurs étrangers sont notamment les appartements de haut standing, les villas prestigieuses, les programmes immobiliers neufs en général avec un prix restant accessible. De plus, avec un taux de change nettement inférieur par rapport aux autres pays, il est possible de faire des économies. Sur le point de vue fiscal, les investisseurs français peuvent bénéficier d’une non double imposition.

Numéro 5 : Portugal.

Peut être avez vous en tête la crise de l’économie portugaise, soyez rassurés, ce n’est plus qu’un mauvais souvenir. Aujourd’hui, la conjoncture du pays est idéale pour l’immobilier locatif. Pour l’heure, le prix des biens immobiliers reste attractif. Le mètre carré d’un appartement se vend en moyenne à 2 500 €. Dans les quartiers aisés de la capitale, le prix du mètre carré tourne autour de 5 000 euros. Au-delà du prix, le Portugal a de la cote en matière de qualité de vie et de sécurité. Ce qui représente un grand privilège afin de bénéficier d’une plus-value. Les mesures fiscales, notamment l’exonération d’impôt pour les revenus, attirent aussi les Français en quête de bonnes affaires.

Numéro 4 : Maroc.

Aujourd’hui Marrakech compte de forts potentiels pour ce qui est de l’investissement immobilier. En effet, à partir de 2000, des maisons individuelles haut de gamme, qui servent de résidences secondaires, ont été construites au cœur de la ville. Avec la baisse du prix, l’achat d’un bien immobilier au Maroc est aujourd’hui opportun. De plus, la fiscalité marocaine est intéressante. Le gouvernement présente une exonération à la TVA pour toute acquisition de biens immobiliers.

Numéro 3 : République Dominicaine.

Située aux Caraïbes, avec ses belles plages et son cadre idyllique, la république dominicaine fait partie des destinations de vacances prisées des touristes européens. L’accessibilité du prix du terrain influence sur la rentabilité de l’investissement immobilier. À savoir que le mètre carré coûte en règle générale entre 300 à 540 €. Le droit d’enregistrement, lui, représente 3,5 % de la valeur du bien immobilier. Quant à la taxe foncière, elle est fixée à 1 % pour un montant d’acquisition de 100 000 €.  Au niveau de la fiscalité, les expatriés bénéficient d’autres avantages. Ils sont par exemple, exemptés d’impôts sur les revenus pendant les trois premières années de leur implantation, quelle que soit leur nationalité.

Numéro 2 : Floride.

Et oui oui, la Floride bien précisément. Laissez-moi vous dire que tout s’explique par l’attractivité du marché.

Pour ce qui est des biens immobiliers neuf, la fourchette de prix varie entre 150 000 à 175 000 USD, selon le type de biens évidemment. Autrement, le prix du mètre carré des appartements situés dans les quartiers résidentiels tourne aux alentour de 1 000 USD. De nombreux appartement et maisons individuelles sont rapidement mise ne location au vus de l’arrivée de nouveaux résidents. Du point de vu fiscal, investir en Floride est bien avantageux. En effet, l’Etat ne déduit pas d’impôt sur les revenus. De plus, de nombreux facteurs (le frais de voyage, les pertes comptables, l’amortissement…) peuvent être pris en compte pour faire diminuer le montant des impôts sur les revenus fonciers.

Numéro 1 : Dubaï

Et voici le grand gagnant.

La fameuse mégalopole arabe, Dubaï, est, depuis quelques années, devenu fort rentable dans le domaine de l’investissement immobilier locatif. En effet, le prix de la location est l’un des plus chers au monde. Pour avoir une idée de la tendance sur le marché, un appartement F2 peut se louer à plus de 30 000 €. Il est possible de rentabiliser rapidement votre investissement grâce à l’arrivée de nouveaux résidents, notamment des hommes d’affaires richissimes. À Dubaï, la fiscalité est propice aux investissements immobiliers. Il y est possible d’y bénéficier de nombreux avantages fiscaux. L’Emirat ne réclame ni d’impôt sur le revenu, ni de TVA, ni de taxe foncière. Mais, pour se lancer dans les affaires, quel que soit le type d’investissement, il est indispensable de se trouver un « parrain ».

Pourquoi ne pas essayer et investir au-delà des frontières ?