Accueil | Nos actualités | Acquisition | Tout savoir sur l’investissement immobilier : les astuces et conseils

Tout savoir sur l’investissement immobilier : les astuces et conseils

12, Avr, 2022

Investir dans l'immobilier n'est pas facile, il faut travailler pour dégotter les meilleurs terrains ou biens du marché.

Avant d’investir n’importe où, il vous faut connaître les bases de ce métier qui peut s’appeler rentier. Mais alors comment devient-on rentier ? D’abord il faut un amont avoir une stratégie d’investissement bien rodée et avoir de nombreuses connaissances dans le domaine de l’immobilier, de la location, de la construction et de la rénovation. Pour cela vous retrouverez sur Internet des vidéos, des formations, des tutoriels et de nombreux livres explicatifs. Voici un article sur le guide de la valeur immobilière.

Investir dans l’immobilier avec l’aide d’un courtier immobilier

Courtier immobilier pour être aidé dans son investissement

Être accompagné durant le processus d’achat et de revente ou de location est très important. Cela vous permettra de structurer votre projet et d’obtenir les meilleurs bénéfices possibles. Une fois que vous avez compris que pour avancer vous devez utiliser le cerveau collectif, il vous faudra examiner les différents aspects d’un achat immobilier. D’abord il faudra effectuer une étude macro-économique de l’environnement dans lequel vous souhaitez investir, puis étudier la population qui s’y trouve afin de comprendre les besoins de vos futurs acheteurs. Mais rien ne vaut la connaissance terrain, c’est pour cela qu’il vous faudra discuter avec du peuple de ce milieu qui connaît bien les secrets de l’immobilier. Le choix du quartier est très important également, centre-ville, quartier en devenir et bien plus encore.

Dans quel bien investir en immobilier ?

Après avoir trouvé quel emplacement sera le meilleur pour votre investissement, il va vous falloir trouver pour quel bien vous devrez opter. Vous souhaitez acheter ou construire ? Si vous achetez, plutôt un appartement (studio, colocation, T1, T2…), une maison (étage, pied à terre…) et trouver pour quelle cible vous souhaitez vendre ou louer. Il vous faudra par la suite analyser le diagnostic de performances énergétique, les différentes charges et le rapport qualité prix du bien ou du terrain. Les caractéristiques du bien seront aussi à prendre en compte telles que le jardin, la terrasse, le balcon, la surface habitable, piscine… Calculer le DCF (Discount Cash Flow) sera utile pour calculer vos revenus futurs.

Analyser les coûts 

Lors de l’investissement immobilier, vous allez devoir faire face à de nombreux coûts qui sont à prendre en compte lors de votre projet immobilier. D’abord, vous trouverez les coûts d’achat qui regroupent les coûts d’inspection ou de diagnostic (évaluer le bien par un professionnel), les frais de création d’une SCI si besoin, les frais de notaire bien sûr (taxes…) puis les frais de dossier pour une acquisition à crédit. Ensuite vous aurez à payer les coûts de propriété, soit les mensualités à payer pour rembourser le prêt en attendant la revente, la taxe foncière et la taxe d’habitation, les coûts d’eau et d’électricité ainsi que le gaz, et pour finir les assurances qui sont obligatoires pour tous les biens immobiliers.  Pour finir les coûts de vente qui se composent des diagnostics immobiliers avant la vente, puis de la commission d’un éventuel agent qui peut venir s’ajouter aux coûts de vente

Déterminer le profit

La mesure du profit est libre et elle dépend de différents facteurs : la marge minimale par prix qui correspond entre autres au bénéfice que la vente du bien va apporter après tous les coûts. Il y a aussi l’expérience qui joue sur la satisfaction du vendeur. En d’autres termes, les nouveaux entrants dans le domaine de l’immobilier se contentent d’une marge correcte, tandis que les plus expérimentés cherchent de plus en plus à augmenter la marge minimale. Le niveau de risque est un facteur à prendre en compte car plus la marge réalisée augmente, plus cela veut dire que le niveau de risque est grand. Un dernier facteur : l’échéance de temps. Plus le délai pour vendre est court, moins la marge est importante et inversement.

Rejoignez + de 4,805
clients satisfaits

qui ont réalisé leur rêve avec Les Courtiers Bordelais

À la une !